LES ARTICLES

Les ovnis sont-ils des poltergeists planétaires ? – par Michel Granger

On croyait cette explication exotique des ovnis, à savoir qu’ils pouvaient être des « pol­ter­geist planétaires », oubliée du fait qu’elle n’avait jamais obtenu une once de justification expérimentale ou théorique, eh bien non. La voilà qui resurgit en 2015 dans l’esprit d’un parapsychosociologue canadien qui, non content de la rappeler succinctement, prétend lui allouer toutes les vertus nécessaires pour résoudre une énigme vieille de sept décennies.

En 1975, les Américains, Jerome Clark et Loren Coleman, avaient en effet suggéré que les ovnis pour­raient être générés et activés par l’énergie psychique de l’inconscient collectif (tendance jun­gienne) et parfois même individuel. Cette énergie serait capable d’absorber, de réfléchir et d’imiter l’intelligence humaine, ce qui expliquerait, notamment, la notion de « mimétisme » qu’adopte le phé­nomène ovni par rapport à la culture ou aux préoccupations du témoin, voire à celles, globales, de l’époque des observations. Cette hypothèse qui visait à allouer aux ovnis un état « quasi-physique » était passée de mode après l’échec des thèses para-ufologiques : non les ovnis ne sauraient être le résultat de ce que les parapsychologues nomment la psychokinèse, c'est-à-dire la faculté humaine d’agir psychiquement sur la matière ; du moins à l’échelle de faire apparaître dans le ciel des formes lumineuses. En 2018, on discute encore sur l’existence d’un « micro-PK ».

Par ignorance ou bien par présomption, Eric Ouellet, professeur d’études de défense au Royal Mili­ta­ry College de Kingston, Ontario (effectivement un beau tremplin pour se lancer en parapsychologie et ufologie, disciplines non reconnues par la science), dans un livre pu­blié en 2015, ouvre la boîte à outil du « poltergeist planétaire » pour prétendre résoudre un certain nombre d’« anomalies UFO » et de « rencontres UFO » complexes (sic) sinon tout le phénomène UFO.

Je pense que cette resucée jungienne titrée de Illuminations (qui se prêterait bien à quelques re­mar­ques désobligeantes, mais je m’en abstiendrai) serait passé totalement inaperçue – à quelques ex­cep­tions près dont celle de l’ufologue britannique Jenny Randles qui se fend, à l’occasion, d’une pré­face assez ambigüe – s’il ne m’avait pas interpellé en résolvant en deux pages le mystère de la va­gues d’ovnis observés en France en 1954.

Se référant au fameux livre Mystérieux Objets célestes d’Aimé Michel (1958) et à diverses analyses qui ont abouti à l’estimation d’un nombre de 750 cas français d’ob­ser­va­tions d’ovnis en 1954, l’auteur révèle avoir découvert un fait intéressant : le « pic » de cas journaliers rapportés, entre le 3 et le 15 octobre, correspond à la date de création du Front de Libération Nationale (FLN) « par un petit groupe de rebelles anti-coloniaux en Algérie ».

Quel rapport entre la création du FLN et les ovnis ? Eh bien, c’est là que M. Ouellet est génial : il tire un lien de cause à effet entre les deux, à travers « le large champ d’application de la tourmente émo­tionnelle à venir » (car, en fait, en octobre 1954, reconnaît M. Ouellet, « la création du FLN n’était pas connue du peuple français et les actions terroristes du FLN de novembre n’apparurent pas être quelque chose de menaçant à l’époque ») qui semblait avoir été perçue inconsciemment par les Français comme une forme de prémonition collective.

Pour appuyer sa trouvaille* qui ne saurait relever d’une coïncidence, il exhume d’une étude de Raoul Girardet intitulée La Crise militaire française 1945-1960 : aspects sociologiques et idéologiques pu­bliée en 1964 chez Armand Colin, que « les événements que la fondation du FLN mit en mouvement eurent un impact politique, social et culturel très profond sur la société française ».

D’où alors, cette fameuse vague d’ovnis au-dessus de la France en 1954. Un exercice de haute vol­tige d’imposture conceptuelle s’il en est, qui restera dans les annales ufologiques au niveau de celle qui donnait les ovnis comme des réflexions de phares d’automobiles dans les yeux de bovins !

Pour terminer, puisant à la source d’inspiration de l’auteur, je voudrais citer au hasard un cas d’ob­ser­va­tion d’ovnis tiré du livre de Michel (1958), celui d'un ballet dans le ciel de Château-Chinon, le 3 octobre 1954 (page 210) : « Les premiers témoins aperçoivent une sorte de tache lumineuse de forme ovale, c’est-à-dire semblable à un objet plat et circulaire vu légèrement de profil. Cette tache est immobile, et semble se trouver à très haute altitude. L’immobilité dure plusieurs minutes, pendant lesquelles le nombre des témoins augmente. Soudain, la tache se scinde en deux parties qui se met­tent à tourner rapidement en changeant plusieurs fois de couleur. Puis toute lumière disparaît, et pendant quelques instants on ne voit plus rien. Mais bientôt la tache réapparaît, et le même spec­tacle recommence : séparation en deux objets qui se mettent à tourner, changement rapide des cou­leurs, puis nouvelle disparition. Le même manège recommença cinq fois de suite, après quoi la ta­che lumineuse disparut définitivement. ».

Alors phénomène "poltergeist prémonito-synchro-psychokinésique" cette vague d’ovnis sur la France en 1954 ?** Décidemment, les sociologues nous étonnerons toujours lorsqu’ils s’aventurent hors du champ de leur compétence : à savoir l'étude des êtres humains dans leur milieu social. Ils feraient bien finalement de s’y cantonner.

Michel GRANGER


** "Trouvaille" qui n’en est pas une d’ailleurs puisque le Français Pierre Viéroudy, il y a 40 ans, avait cru de­voir déjà relier l’apparition des ovnis à l’inquiétude de la population.
** Même si, selon mon ami Michel Moutet, cette observation de Château-Chinon du 3 octobre 1954 est « très viéroudienne » du fait de ses caractéristiques : tache lumineuse aux contours flous, dédoublement par scis­sion, intensité du phénomène alors que le nombre de témoins augmente...

Ndlr : C'est curieux cette résurgence du FLN dans les imaginaires. Ici, en 2015. Sur Arte et à propos de la catastrophe du barrage de Malpasset, le 22 janvier 2013 avec la diffusion d'un documentaire allemand de 2012...

Jerome Clark & Loren Coleman,
The Unidentified, Warner, New York, 1975


Eric Ouellet, Illuminations,
The UFO Experience as a Para­psychological Event
, Anomalist Books, San Antonio, 2015